L'ART URBAIN DANS LES RUES DE NAMUR

Le premier weekend de mai 2019 a vu les saintes glaces et la toute première édition du Grafitti Festival. Des artistes d’art urbain ont envahi la ville, pour l’embellir, à la manière de Banksy.

Made In Concept Store n’a pas manqué de participer à cet événement exclusif à Namur. Une occasion pour notre artiste du moment, Elise Corvaglia, de s’essayer au collage de rue. Parmi tous les graffitis et les superbes fresques du Festival, nous avons eu le plaisir d’être le seul spot namurois à mettre cette technique d’art urbain à l’honneur!
Sur les pourtours de la vitrine, vous pouvez admirer quelques-unes des créations d’Elise. Armée de son pinceau et des photocopies de ses œuvres, elle a placé les feuilles qui ont, comme par magie, épousé la structure de la pierre et donné une autre vision des vieilles photos qu’elle met en scène dans ses collages.
Dans la grisaille urbaine, les créations sont mises en valeur de façon étonnante, comme un pied-de-nez aux murs trop tristes! Ne tardez pas à venir découvrir cette exposition à ciel ouvert où les conditions climatiques et le temps ne manqueront pas de faire leur oeuvre, eux aussi. Il en va ainsi du Street art !

Organisé par Gau ASBL, Namur confluent culture et le collectif DRASH, le Grafitti festival a permis à des artistes belges de venir s’exprimer et pratiquer dans un cadre culturel, une forme d’art souvent controversée. Chez Made In nous avons eu la chance d’accueillir Whoups, spécialiste du posca sur vitres.
Habillés chaudement, un verre de Houppe à la main, quelques notes de Hip Hop 90s dans les oreilles, nous avons suivi avec intérêt et admiration les traits de marqueur prendre forme, devenir plantes, ailes de colibris et donner au fil des heures, sur quelques mètres carrés de vitrine, une parcelle de l’univers bucolique de cette artiste. Les passants, courageux d’avoir bravé les conditions climatiques peu favorables, se sont arrêtés, curieux, devant la vitrine et celle des copines de Sapristi! qui a été également investie par Whoups.

Si, en effet, rien ne nous a été épargné, pluie, froid, grêle, …Namur a rayonné au son des basses de Hip Hop, des pshitt des bombes de peintures, des skateboard sur les rampes et, surtout, des sourires et la bonne humeur des participants.. Vivement l’année prochaine !

mathilde remy